Close

Le projet

Le Théâtre Durance, un théâtre ouvert...

Un projet artistique qui interroge le monde, une scène pluridisciplinaire au carrefour des arts et des formes

Les formes artistiques sont aujourd’hui multiples, pluridisciplinaires, indisciplinées aussi, et s’affranchissent des cadres qui les marquent encore : les écritures contemporaines sont de plus en plus à la croisée des chemins, entre théâtre, danse, musique, arts du cirque et écritures multi et trans-media ; 
le cadre de scène et son fameux «4ème mur» n’est plus l’unique lieu de représentation, l’art se montre aussi dans de multiples espaces non dédiés, invitant le public à de nouvelles expériences partagées.

Le Théâtre Durance est un outil qui offre de très belles possibilités. Il bénéficie notamment d’un plateau qui permet d’accueillir presque toutes les formes artistiques et d’un très bon rapport scène/salle. Il est particulièrement pertinent pour la danse et les formes circassiennes (cadre de scène, plateau sans pente, hauteur sous grill permettant toutes formes d’accroches).

La programmation privilégie les créateurs qui, dans leurs processus d’écriture et dans leurs propos, posent un regard sur le monde pour mieux nous aider à le décrypter et le comprendre. Les propositions artistiques régionales, nationales et internationales que nous présentons sont en phase avec les démarches et les préoccupations contemporaines, promptes à mêler les genres artistiques dans leurs formes.

Considérant le contexte sociétal actuel, il est évident que l’art pour l’art est une position obsolète. Mais il est aussi important d’affirmer un véritable choix qui s’incarne dans une relation de confiance et de qualité avec les artistes (accompagnements, soutiens, résidences, coproductions, cartes blanches…) ; l’équipement performant du Théâtre Durance (salle de spectacle, studio de répétition et studio d’enregistrement) est mis au service des artistes et de leurs talents. Une attention particulière est portée aux compagnies régionales en émergence ou en développement, que nous accompagnons dans leur structuration et avec lesquelles nous nous associons sur une durée allant de une à trois saisons en fonction des propositions définies conjointement.


Outre un accompagnement dans leurs créations artistiques (coproduction, résidences et diffusion), nous travaillons avec elles le projet culturel du théâtre.

Le pôle Jeune Public

Le pôle Jeune Public

La relation que le Théâtre Durance entretient au public jeune se construit avec la même exigence et la même qualité artistique que le reste de la programmation. D’ailleurs, de nombreux artistes s’investissent dans des projets de création qui s’adressent au plus jeunes.


C’est la raison pour laquelle les spectacles dits «jeune public» ne sont pas isolés du reste de la programmation.
 Pour autant, la programmation de spectacles ne peut être le socle unique du travail en direction des plus jeunes.

Les piliers qui fondent la spécificité du Théâtre Durance, à savoir la dimension européenne, Mai-Li Mai-Lo, les Echappées, Les Escapades et la présence d’artistes tout au long de l’année, se déploient particulièrement dans l’ensemble des activités à destination des plus jeunes :

  • ateliers de pratiques menés tant par des artistes internationaux que locaux (l’objectif étant aussi que ces derniers se rencontrent) ;
  • participation, sous toutes ses formes (reportages, réalisation de petits films, construction d’éléments de décor et de signalétique…) aux événements du théâtre Durance ; 

  • rencontres avec les artistes et implication dans des propositions artistiques ; 

  • parcours de découverte des métiers du spectacle ;
  • découverte d’autres cultures au travers de la création artistique et des échanges avec des 
partenaires européens.

une fabrique artistique, un espace de travail entre les habitants et les artistes

Le théâtre durance : une fabrique artistique, un espace de travail entre les habitants et les artistes

Conjointement à la programmation, la Fabrique artistique est un espace particulièrement adapté à la rencontre entre les habitants et les artistes. La présence des artistes dans le cadre de résidences et la pertinence des espaces qu’offre le Théâtre Durance permettent d’inventer de nouvelles formes de médiation.

Travailler le lien entre création artistique, populations et territoires

Aujourd’hui, des artistes de plus en plus nombreux éprouvent le besoin de construire, dans l’altérité, une relation différente au monde et aux autres. Ils ne se perçoivent plus seuls propriétaires des écritures qui s’inventent, mais essaient de faire naître, avec et face à l’autre, un espace de récits communs.

Le cœur de cet enjeu se trouve bien dans l’acte artistique. Non pas dans l’œuvre achevée et présentée à un public mais plutôt dans une globalité qui inclut les processus d’élaboration et les modes de production. Cela induit des relations singulières et étroites entre les artistes, leur travail et les populations.

Ces gestes artistiques, dans leurs diversités, traversent tous les genres et invitent à questionner le présent et la société dans laquelle ils s’inscrivent. Ils permettent d’engager de nouveaux dialogues avec le monde des arts, celui de la recherche et de la société civile. Dans cet état d’esprit, nous accompagnons des projets qui mêlent création artistique, écritures participatives, mémoires et transmissions, dans une interrogation permanente de la relation entre art et territoire. Ces projets sont à tiroirs, sur différentes strates territoriales et temporelles, et mêlent des créations spécifiques aux projets portés par les artistes en résidence.

La traduction concrète de ces intentions, le « comment », peut prendre des formes multiples ; s’agissant par exemple d’accompagner des habitants qui vivent des transformations urbaines ou d’aménagement, de travailler avec des artistes et des habitants sur des lieux ou des symboles créateurs de lien, d’inviter des publics qui ne se rencontrent pas à participer ensemble à des ateliers communs, de permettre le recueil de récits de citoyens pour en faire “matière“ artistique et lien intergénérationnel.

Bref, il s’agit d’accompagner l’inscription des artistes dans la cité pour qu’ils soient une vraie composante des actions de transformation qui impactent le cadre de vie des habitants.

Cette fabrique artistique prend des formes d’accompagnements diverses. Les temps de résidence, le montant des aides et leurs durées sont variables en fonction de la nature et des besoins de chaque projet.

Le studio d’enregistrement, Un espace dédié à la création sonore et à l’écoute

Nous vivons dans un quotidien saturés de sons : bruits de villes, musique dans les parkings, les magasins, radios ou télévisions en fond sonore… Plus nous entendons et, paradoxalement, moins nous écoutons.

Ce phénomène n’est pas sans nous interroger, car au-delà de la dégradation du sens de l’écoute (liée à une uniformisation des formes musicales et une baisse globale de la qualité actuelle des formats et des supports), il semble que cette tendance à la « mauvaise » écoute se vérifie à tous les niveaux (de l’interpersonnel au sociétal) et n’est pas sans incidence sur le vivre ensemble.

Le studio d’enregistrement du Théâtre Durance est l’outil qui permet d’œuvrer au développement d’une écoute active et sélective, et est une ligne de force du projet culturel. La présence des compositeurs accueillis en résidence est autant de portes d’entrée pour un travail de compréhension et d’analyse avec les publics. Nous y multiplions les temps de décryptage des œuvres, des propos, des contextes et des métiers, nous mettons en place des sessions de travail avec de jeunes compositeurs pour les former aux outils de la composition électroacoustique et aux nouvelles lutheries électroniques, nous accompagnons les enfants à la pratique de la composition et à la rencontre avec des œuvres du répertoire.

Elodie Presles
Directrice