Close

Atlas de l’antrophocène

Vertical Détour – Frédéric Ferrer

Aux histoires, Frédéric Ferrer préfère les espaces et leur topographie. Agrégé de géographie devenu auteur, comédien et metteur en scène, Frédéric Ferrer s’est donné pour but de dresser un Atlas de l’anthropocène, cette ère géologique où l’évolution de la Terre est marquée par l’empreinte de l’humanité. Il développe depuis plusieurs années un recueil de cartographies qui, l’une après l’autre, se concentre sur un territoire de bouleversements du globe.

Écran, vidéoprojecteur, tableau blanc. Des supports plutôt ordinaires, pour des conférences… pas comme les autres ! À partir d’expertises scientifiques qui posent une question centrale non résolue, Frédéric Ferrer va nourrir d’insolites hypothèses qu’il va essayer de démontrer dans le temps, trop court, qui lui est imparti. Canards, moustiques-tigres, glaciers, exoplanètes et morue, cinq sujets qui nous font réfléchir et pourraient bien nous réconcilier avec les (conférences sur fond de) Power Point.

À la recherche des canards perdus – cartographie 1

Conférence sur une expérience scientifique pour mesurer le réchauffement climatique dans l’Arctique.

En septembre 2008, pour mesurer la vitesse de glissement des glaces sur la roche, les scientifiques de la NASA dispersent quatre-vingt-dix canards en plastique jaune dans un glacier du Groenland. À des dizaines de kilomètres de là, dans la baie de Disko, les chercheurs attendent leur réapparition. Qui n’aura jamais lieu ! Où sont-ils donc passés ? Question rêvée pour dérouler le fil des hypothèses et des conclusions hâtives…

Les déterritorialisations du vecteur – cartographie 3

Le moustique-tigre, les aires d’autoroute, la dengue et le chikungunya (contribution à une géographie des épidémies).

Le vecteur — de virus — c’est aedesalbopictus, alias le moustique-tigre. Originaire d’Asie, il se répand sur tous les continents et présente un danger pour la santé publique. Comment l’humanité peut-elle se protéger ? Cette question est suffisamment grave pour que notre spécialiste déploie son argumentation.

Pôle nord – cartographie 4

Conférence sur un espace d’accélération du monde (la banquise, les hommes et les désirs).

Le Pôle Nord, l’endroit où le devenir du globe se joue. Dramaturgie à son comble, Frédéric Ferrer nous livre la vérité brute, affligeante et surtout désespérante. Comment le futur de ce territoire pourrait-il être annonciateur de beaux lendemains? Peut-être en laissant la puissance de l’inventivité s’exprimer librement.

WOW ! – cartographie 5

Conférence sur nos possibilités de vivre ailleurs.

L’avenir de l’espèce humaine est en jeu. Changement climatique irréversible, collisions intergalactiques, inversion du champ magnétique… Ça sent le sapin. Un jour, l’humanité devra partir, mais pour aller où ? Heureusement, les premiers signes de territoires non terrestres nourrissent tous les espoirs.

De la morue – cartographie 6

Et des questions vraiment très intéressantes qu’elle pose pour la compréhension de tout un tas de choses du monde d’aujourd’hui (pêche, prédation, sexe, amnésie et pouvoir en Occident).

La morue, poisson emblématique de la folie destructrice de l’espèce humaine, est partie. Et maintenant les humains l’attendent… et désespèrent de son retour. Mais une morue peut-elle revenir ?

distributionmentions
de et avec Frédéric Ferrer
pour la cartographie 3 – photographe autoroute, assistante effets visuels Claire Gras
À la recherche des canards perdus
production Vertical Détour
partenaires Le Domaine d’O – domaine départemental d’art et de culture (Hérault – Montpellier), La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle, l’Observatoire de l’Espace – le laboratoire Arts-Sciences du CNES, La Région Ile-de-France, le département de la Seine-Saint-Denis
avec le soutien de l’Établissement Public de Santé de Ville-Evrard

Les déterritorialisations du vecteur
production Vertical Détour
coproduction Domaine d’O, domaine départemental d’arts et de culture (Montpellier)
partenaires l’Entente Interdépartementale de démoustication (EID Méditerranée), l’institut de recherche sur le développement (IRD Montpellier), l’Observatoire de l’Espace – le laboratoire Arts-Sciences du CNES dans le cadre de son programme Création et imaginaire spatial, l’Institut français – Ministère des Affaires Etrangères et Européennes
avec le soutien de l’Établissement Public de Santé de Ville-Evrard

Pôle Nord
production Vertical Détour
coproduction Fondation Cartier pour l’art contemporain
avec le soutien de l’Établissement Public de Santé de Ville-Evrard.

Wow !
production Vertical Détour
coproduction Le Gallia Théâtre Cinéma – Scène conventionnée de Saintes (17)
partenaires L’Établissement Public de Santé de Ville-Evrard, L’A4, Saint-Jean d’Angély (17).
Une commande de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire Arts-Sciences du Centre National d’Études Spatiales. Cette Cartographie a fait l’objet d’une présentation d’étape préparatoire à Sidération 2014, Festival des imaginaires spatiaux.  

De la morue
production Vertical Détour
coproduction Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon, Scène Nationale d’Albi partenaires Le Vaisseau – fabrique artistique au Centre de Réadaptation de Coubert – UGECAM Île-de-France, Derrière le Hublot, Projet artistique et culturel de territoire Grand-Figeac / Occitanie.
avec le soutien du Département de Seine-et-Marne.
Relevés de terrain et écritures à Saint-Pierre et Miquelon en avril 2014, à Montluçon en septembre 2016 et à Capedenac en octobre 2017

Les échappées
conférences décalées


13-17 jan / 19:00


durée 1h environ
à partir de 12 ans


tarif unique 5€
[billetterie uniquement sur place]


hors-les-murs
(lieux à venir)