Close

J’abandonne une partie de moi que j’adapte

Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Justine Lequette

Au départ, il y a un film de Jean Rouch et Edgard Morin : Chronique d’un été (1960), exploration documentaire de la notion de bonheur. Ça discute, ça boit, ça fume, ça se questionne… « C’est quoi le bonheur pour toi ? »

À travers l’histoire de l’exil d’un homme, le vécu de son voyage et la mémoire qu’il en garde, il s’agit d’évoquer la façon dont son identité se trouble, se transforme, se dilue… Le parcours d’Énée, personnage hanté par son départ de Troie et en quête obsessionnelle d’avenir, interroge la question de l’héritage et de l’identité en mouvement.

Profondément marqués par ce film, Justine Lequette et ses acolytes en reprennent les questions-clés, adressées à des passants, étudiants, ouvriers, employés ou immigrés. Ces questions, qui portent sur le bonheur, la vie, le travail ou les utopies, ils se les posent aujourd’hui, dans une société qui est à la fois restée la même, et a beaucoup changé. Mettant les deux époques en perspective, ils questionnent le sens que nous donnons à nos vies, dans une esthétique réaliste, mais qui prend toujours une dimension ludique.

Du cinéma-vérité des années soixante, nous glissons vers le théâtre, un théâtre contemporain et facétieux. Une réappropriation poétique et politique, drôle et brillante, portée par cinq jeunes comédiens d’une grande justesse, évoluant dans un décor en perpétuelle mutation. Ils s’interrogent et nous interrogent. C’est quoi le monde dans lequel nous vivons ? Et si nous faisions le pari de la confiance en l’intelligence humaine ?

C’est fin, c’est rythmé, très inventif. Jouissif. Comme l’écrit leur compatriote Henri Michaux : parfois, tout d’un coup, sans cause visible, s’étend sur moi un grand frisson de bonheur.
Médiapart

Lauréat du prix public Impatience 2018.

Et aussi au Cinématographe à Château-Arnoux-Saint-Auban

projection de Chronique d’un été, film de Jean Rouch et Edgar Morin, 30 avril 2020 à 18:30

conception et mise en scène Justine Lequette
écriture collective et interprétation Rémi Faure, Benjamin Lichou, Jules Puibaraud, Léa Romagny
assistanat à la mise en scène Ferdinand Despy
création lumière
Guillaume Fromentin

mardi 28 avril / 21:00


durée 1h10
à partir de 15 ans


tarif B
plein 22€ / 16€
réduit 18€ / 14€
jeune 12€ / 8€
solidaire 3€