Close

La petite fabrique avec la compagnie Pirénopolis

La compagnie Pirenopolis s’installe au Théâtre du 22 au 26 octobre, pour un temps de résidence autour du projet Précieux(ses), le grand bureau des merveilles.
Nous vous invitons à découvrir la création en cours d’élaboration lors d’une répétition publique le vendredi 26 octobre à 19h.

Dans le texte de Molière Les Précieuses Ridicules, deux bourgeoises de province parvenues ont appris dans les livres les manières qu’il faut avoir à Paris. Moquerie envers les gens de province ou dénonciation du mépris de la capitale envers le reste du pays ? Molière pousse la farce à l’extrême.

L’histoire est transposée ici dans une télé-réalité intitulée « Le grand bureau des merveilles ». Dans cette émission, il est proposé à des filles de la petite bourgeoisie d’habiter un temps à Paris pour rencontrer des hommes de la « jet-set ». Quand le jeu est lancé, les précieuses entrent dans leur lieu de vie, devant nous, et la farce commence… Mascarille, faux marquis mais vrai précieux envoyé par son patron, vient tenter sa chance auprès des deux filles, et le stratagème fonctionne !

Les artistes utilisent le prisme de la télévision pour jouer avec la place du spectateur et faire résonner des thèmes très actuels : le parisianisme, le luxe, le paraître, le pouvoir de l’argent mais aussi la condition des femmes ou encore les fractures sociales.

« 2 comédiens, 10 personnages, des smartphones, un écran télé, une table multifonctions et la frénésie du jeu ! Une envie indécente de ludique, de rire d’être libre, de fierté d’avoir du goût, de plonger dans une subjectivité totale. Molière, moderne et corrosif nous sied tout à fait. Oui, le mortifère et le cynisme sont au plus fort en ce monde. […] Les Précieuses Ridicules, actuelle et cinglante, offre le rare privilège de nous acoquiner avec une pensée subversive. »

Cie pirEnopolis

Émanant du désir d’un acteur, Stephan Pastor, elle s’intéresse au passage de l’intime devenu exemplaire. L’homme est large, l’homme est grand, le poème qui le traverse est éternel et universel. L’artiste donne une photographie de cette complexité de l’homme, poétisé par sa propre fiction. Les projets de la Compagnie Pirenopolis, créée en 2010, permettent aux acteurs de creuser la question de « l’alchimie du jeu » et de la relation singulière avec le public.

d’après Molière
adaptation, mise en scène et jeu Cathy Ruiz et Stephan Pastor
réalisateur multimédia et conception du dispositif vidéo Renaud Vercey
créateur lumière Christophe Bruyas
créateur costumes Christian Burle
constructeurs éléments scénographiques Téo Ruiz Bourgeois, Nicolas Bon
chargée de production Sophie Teyssonnier
administrateur Denis Fayollat
photos Denis Caviglia

VENDREDI 26 OCTOBRE / 19:00


durée 1h
à partir de 14 ans


gratuit
réservation conseillée