Close

La petite fabrique avec la Compagnie Cassandre

La compagnie Cassandre s’installe au Théâtre pour un temps de résidence du 24 au 29 septembre, autour de leur nouveau projet Hétéroclites (work in progress) – pêle mêle de fables, lectures et chansons.
Nous vous invitons à découvrir la création en cours d’élaboration lors d’une répétition publique le jeudi 27 septembre à 18h.

Comme souvent avec la compagnie Cassandre, ce pêle mêle aura une coloration politique, même si il n’est pas impossible de voir surgir de ci de là quelques chansons d’amour, quelques poèmes classiques (ou contemporains). Écrites à 333 années d’intervalle, ils tenteront de faire dialoguer les Fables choisies, mises en vers par M. de La Fontainele Discours à la Nation d’Ascanio Celestini ainsi que de chansons célèbres ou non du répertoire contemporain ou pas. Il sera donc question de la cigale et de l’homme au parapluie, du lièvre et de la file indienne , du rat des villes et de la goutte d’eau, de grenouilles qui veulent se faire aussi grosses que le dictateur, bref d’animaux malades de la peste et de lutte de classe.

Compagnie CASSANDRE

La compagnie Cassandre mène un travail de recherche depuis 2010, autour de ce qu’ils ont baptisé des comédies documentées. A l’origine de ce projet se trouve une double conviction : d’abord que les sciences (humaines et sociales) sont un apport irremplaçable à la compréhension de notre monde et d’autre part que les efforts de vulgarisation de celles-ci sont intrinsèquement insuffisants. Pour reprendre l’exemple de Gérard Noriel « on peut mobiliser toutes les études du monde pour démontrer la stupidité du racisme, on ne parviendra pas pour autant à convaincre ceux qui l’alimentent d’abandonner leurs préjugés. Pour être efficace, il faut parvenir à susciter le doute chez le spectateur, ébranler ses certitudes pour provoquer en lui le besoin d’en savoir plus. (…) Ce qui est prouvé par la recherche doit être éprouvé par le public ». De là est née une démarche singulière pour tenter de donner une forme sensible à ces travaux de trouver un prisme poétique qui leur donne résonance afin de questionner le monde.

De cette démarche sont nés trois spectacles : T.I.N.A. – Une brève histoire de la crise ; Quatorze, comédie documentée relatant les 38 jours qui précédèrent la Première Guerre mondiale et Petite conférence de toutes vérités sur l’existence. Les trois spectacles ont été programmés au Théâtre Durance durant la saison 2017-2018.

avec Sylvain Ferlay, Jeanne Garraud et Sébastien Valignat

JEUDI 27 SEPTEMBRE / 18:00


durée 1h

Vous pouvez également assister
à la répétition publique
de la Cie lodudo [producción]
le même jour
à 19:00
plus d’infos


gratuit
réservation conseillée