Close

Les filles aux mains jaunes

Dynamo Théâtre

14-18, loin des poilus et des tranchées, quatre femmes de générations et de conditions différentes fabriquent des obus dans une usine d’armement. Au milieu du bruit, de la fumée, de la chaleur, elles remplacent leur homme parti au front. On les appelle les « obusettes », ou encore « les filles aux mains jaunes », car la manipulation quotidienne de substances explosives et nocives colore durablement leurs mains et leurs cheveux. Louise, jeune suffragette, est éprise de liberté. Jeanne est en deuil. Julie rêve d’amour. Rose espère son mari.

Dans l’enfer de l’arsenal, le courage chevillé au corps, elles abordent une nouvelle vie, un nouveau destin, qui, discrètement, pose les jalons d’une révolution sociale à venir. Entre injustice, solidarité et désir de liberté, cette pièce porte un regard original sur les coulisses de la Grande Guerre. La justesse du texte et la sobriété de la mise en scène mettent en lumière le rôle fondamental qu’ont joué les femmes à cette époque pour l’acquisition de leurs droits. Militant sans être moraliste, Les filles aux mains jaunes rend hommage à celles qui dans l’ombre luttèrent, persuadées qu’il s’agissait bien là, de la « Der des Ders »…

texte « Les Filles aux mains jaunes » de Michel Bellier
mise en scène Joëlle Cattino
lumières et scénographie Jean-Luc Martinez
costumes Camille Levavasseur
musique Dominique Lafontaine
avec Valérie Bauchau, Inès Dubuisson, Anne Sylvain, Blanche Van Hyfte

Coproduction Théâtre Municipal de Esch-sur-Alzette, Luxembourg ; Théâtre le Public, Bruxelles ; Théâtre Le Sémaphore scène conventionnée, Port de Bouc, Bouches du Rhône ; Théâtre de Grasse scène conventionnée, Grasse, Alpes Maritimes ; La Chartreuse, Centre National des Ecritures du Spectacle Villeneuve-les-Avignon ; Théâtre des Doms, Avignon ; Éclats de Scènes-CultureS Itinérantes, Vaucluse
Soutiens Drac PACA, Région PACA, Ville de Marseille, Beaumarchais/SACD, ADAMI, SPEDIDAM, Mission du Centenaire
Aide à la diffusion du département du Pas de Calais
Le spectacle est labellisé « Mission du Centenaire »

samedi 17 mars / 21:00


durée 1h20


tarif B
plein 22€ / 16€
réduit 18€ / 14€
jeune 12€ / 8€
solidaire 3€

 

A NOTER – samedi 10 mars – 10h
Rencontre à la Médiathèque Louis Joseph, en lien avec le spectacle. Jean-Christophe Labadie, directeur des Archives départementales et René Galvez, ex-employé de l’Usine Arkema, sont invités à évoquer le rôle des femmes dans la fabrication du matériel de combat durant la Première Guerre Mondiale, et plus largement le contexte historique et social du spectacle. Cette rencontre est une proposition de l’Atelier du spectateur.
gratuit