Close

Pourquoi la Hyène a les pattes inférieures plus courtes que celles de devant et le singe les fesses pelées ?

MAI-LI MAI-LO 

Du 11 au 28 mai, un temps fort pour petites et grandes personnes imaginé et organisé la Médiathèque Louis Joseph, Le Cinématographe et le Théâtre Durance.

Consultez le programme ici et surtout ne ratez pas la journée de clôture le samedi 28 mai. Au programme : Tout-petit festival de films d’animation, contes, rencontres, expositions, ateliers, lectures et jeux.

CIE SEYDOU BORO

Les mots ne sont pas les seuls à pouvoir raconter ; les corps eux aussi savent parler. Telle pourrait être la morale de ce conte burkinabé aujourd’hui transposé en ballet jeune public par Seydou Boro, chorégraphe et enfant du pays. Véloce et bondissante, fusionnant vocabulaire africain et contemporain, sa danse se trouve tout à son aise pour incarner le lion Gayindé et les différents sujets qu’il a convoqués pour le baptême de son nouveau-né. Tout à sa joie, le roi de la savane lance un concours de danse pour déterminer qui de la Hyène, de la Pintade, du Boaou encore du Singe est le plus doué. Une initiative qui se révèlera une bien mauvaise idée. La cupidité, le mensonge et la vantardise : voilà ce que fustige cette histoire prise en charge par cinq danseurs masqués, et, comme le veut la tradition, un griot c’est-à-dire un narrateur, en l’occurrence ici une narratrice. Au rythme de la kora et des percussions, ce carnaval des animaux file bon train et distille, l’air de rien, une édifiante petite leçon de vie. Sous le soleil du Burkina Faso comme ailleurs, le conte est décidément bon.

Distribution

Chorégraphie et texte : Seydou Boro
Avec quatre danseurs : Seydou Boro, Lauriane Madelaine, Auguste Ouédraogo, Boukson Séré et une conteuse : Caroline Mercier
Masques et peintures : Badolo Bahoura
Musique, scénographie et costumes : Seydou Boro
Lumières : Virginie Galas
Régie générale et son : Eric Da Graça Neves

Production

Production : PLATÔ Séverine Péan, Carine Hily
Coproduction : CCN de Créteil, Centre de Développement chorégraphique -La Termitière de Ouagadougou
Avec l’aide de la DRAC Île de France / Ministère de la Culture et de la Communication,
Avec le soutien du Rayon Vert, Scène conventionnée de Saint Valery en Caux

+ de contes africains
Niama Niama La Fabrique des Petites Utopies
mar 15 mars : 19h + sam 19 mars 17h
théâtre du Briançonnais

Mercredi 11 mai / 16h

dans le cadre de Mai-Li-Mai-Lo


Durée 45mn
à partir de 4 ans


tarif unique 5€


logo-en-famille-blanc


séance scolaire
mer 11 mai : 10h

PARCOURS
Partenariat entre les associations Les Cabotins (Castellane) et Art et Culture Fabri de Peiresc (Beauvezer) et le Théâtre Durance : les habitants de la vallée vont prendre la route pour venir jusqu’au Théâtre, pour un parcours de « découverte » en trois parties : Oktobre, Le Misanthrope (ou l’atrabilaire amoureux) et Pourquoi la hyène a les pattes inférieures plus courtes que celles de devant et le singe les fesses pelées?
Une fois votre spectacle réservé auprès de l’une ou l’autre de ces associations (c’est indispensable), laissez-vous conduire. On s’occupe de vous amener à Château-Arnoux en bus et on vous ramène après la représentation.

Association Les Cabotins
castellane@radio-verdon.com
06 66 91 95 19

Association Art et culture Fabri de Peiresc
Peiresc.culture@orange.fr
04 92 83 12 43